Retour sur Bora avec Asad

On revient sur la musique sophistiquée d’Asad et sur son projet sorti le 9 avril dernier, “Bora”, dans un entretien avec le jeune artiste prometteur.

  • Sur ta chaîne, deux clips sont disponibles, celui de Clover et celui de Benzo. Le premier truc qui m’a frappé, c’est la direction artistique très futuriste surtout sur Benzo. D’où est ce que ça te vient, est ce que certains artistes dans ce mood t’inspirent ?

Dès le début on voulait une DA futuriste qui change de ce qu’on pouvait voir actuellement. Que ça soit sur les effets de voix ou sur les clips on a voulu pousser le délire le plus loin possible. Comme inspiration, musicalement y’a Travis Scott et Laylow qui m’inspire mais j’essaye d’être le plus singulier possible. Visuellement c’est Arnaud Vieron qui a réalisé les deux clips et qui s’inspire beaucoup de ce qu’il y a aux États Unis là où en France ça se fait très peu et c’est dommage parce que le résultat est incroyable.

Asad – Benzo
  • Avant Bora il n’y a pas eu que Clover et Benzo il y aussi eu All Black, une collaboration plus que réussi avec 6osy, comment s’est faite cette connexion ?

La connexion avec 6osy s’est faite entre nos managers qui se connaissent de Twitter. La collaboration était compliquée parce qu’il habite à Lyon et parce qu’il était en rush pour son projet. On s’est envoyé des maquettes puis on l’a fait mixer par kodgy pour avoir le meilleur rendu possible. Arnaud Vieron était chaud pour le clipper, on a calé une date et 6osy est monté sur paris pour qu’on clip ça. C’est devenu la miff et ça ne sera pas la dernière collaboration entre nous.

  • Est ce qu’il y a d’autres artistes avec qui tu es proche, avec qui on pourrait te voir collaborer ?

J’ai commencé à sortir des sons en septembre 2020 et je voulais me concentrer sur des solo avant de faire des collaborations et c’est pour ça que sur Bora il n’y a aucun featuring. Mais peu de gens savent que j’ai commencé la musique avec 4 potes à moi qui n’ont toujours rien sorti sur les plateformes et ça ne serait tarder. On a déjà une trentaine de sons ensemble donc y’a de quoi faire. Pour ce qui est des autres artistes on est en contact avec quelques-uns donc y’a moyen que des collaborations arrive d’ici peu.

Asad – All Black
  • Le 9 avril dernier ton premier projet Bora, un EP de 6 titres est sorti. Depuis combien de temps tu bossais dessus ?

Bora ça fait longtemps qu’on bossait dessus. Le premier son c’était Piano qui a été fait en novembre donc ça commence à faire longtemps. Le projet a entièrement été enregistré dans le studio de mon manager là où on enregistre tous les sons. On a voulu prendre notre temps pour la DA et pour le mix qui nous a pris le plus de temps. On était 7 jours sur 7 sur le projet et je pense que le résultat en valait la peine.

  • Sur Bora, on sent une ambiance bien plus sombre que l’ambiance de tes singles sortis auparavant, est ce que c’était un choix de faire un projet avec une atmosphère « principale » et pourquoi celle-ci, qu’est ce qui l’a nourri ?

Bora est totalement différent des singles sortis avant et on avait dès le début l’envie de sortir un projet avec une DA définie. On a réfléchi quelques temps et on s’est dit que la DA hivernale était la meilleure DA à ce moment-là de l’année.

  • D’ailleurs ce mood se ressent même jusque dans la pochette, que je trouve superbe et qui colle parfaitement au projet. Qu’est-ce que tu souhaites que les gens se disent en premier face à ta cover ?

La cover fais partie de cette DA hivernale et le but était que cette atmosphère se fasse ressentir avant même de lancer le projet. On a eu l’idée de la cover car « Bora » c’est le nom d’un vent glacial et violent et on a voulu le représenter avec la cover.

  • Est ce que pour toi, c’est important qu’un projet propose un panel d’ambiances et d’atmosphère assez homogène ?

Personnellement je préfère avoir une DA sur mes projets et j’aime pas trop l’idée de mixtape mais ça dépend des artistes. Ça ne passe pas forcément sur l’atmosphère ça peut aussi passer sur les thèmes abordés mais je pense que chacun de mes projets aura une DA initiale.

Asad – Bora
  • Dans Bora, il y a un morceau appelé Name qui parle de la réussite. Pour toi, c’est important de voir son blaze devenir « famous », et pour toi à quel niveau, une fois arrivé à quel statut cet objectif est atteint ?

Pour moi, devenir connu c’est une corde de plus à mon arc. Ce n’est pas l’objectif mais c’est un moyen d’arriver a ce que je veux vraiment, comme faire des collaborations avec les artistes qui m’ont donné envie de faire de la musique. A ce moment-là je pourrais dire que je suis devenu « famous ».

  • On parlait de clip tout à l’heure, est ce qu’on va avoir la chance de voir certains des morceaux de l’EP clipé ?

Pour ce qui est des clips pour l’instant on ne sait pas si des sons seront clippés mais ça pourrait arriver. Actuellement on est sur le montage du clip de All black que Arnaud Vieron nous a encore réalisé et après on verra pour un autre son.

Asad
  • J’ai vu que t’avais demandé des prod pour des summer hits sur Twitter, est-ce que ça veut dire qu’on pourrait avoir droit à un nouveau projet d’ici l’été, moins hivernal et plus estival cette fois ?

Avant même de commencer Bora notre idée était d’avoir un projet hivernal et estival pour montrer un large étendu de ma palette musicale. On a déjà le nom du projet et je pense que vous allez dansez.

  • Plus généralement, as-tu des plans pour ton futur ?

J’ai pas vraiment de projets dans un futur lointain je vis au jour le jour. Mon seul objectif à terme c’est vivre de ma passion et pour ça il faut que je level up mon Name.

  • On te souhaite tout le meilleur pour la suite, mais ça va, on ne se fait pas trop de soucis !

Merci à vous pour le soutient depuis le début et grosse force pour la suite 🤝

Asad – Bora

Esteban Gaetano

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *