Rattrapage#3 Chilla

Le rap féminin est en train de monter en flèche et parmi ses représentantes les plus en vue Chilla. Ce nom ne vous évoque rien ? Pas de problème, c’est le moment de refaire son retard grâce au 3ème rattrapage consacré à Chilla
 

Qui est-elle ?

Chilla est une rappeuse née en Suisse, mais qui vient d’Annecy. Chilla est tout terrain, elle est capable de rapper sur de la trap, du boom bap ou encore de chanter. Grâce à ses différentes capacités, elle dispose d’un large éventail musical. Elle a plusieurs thèmes de prédilections, à savoir : le féminisme, l’amour et la réussite.

Comment a-t-elle percé ?

L’histoire de Chilla commence grâce à une invitation de Bigflo et Oli à leur planète rap sur Skyrock. Dans l’émission, elle se fait repérer par le célèbre producteur Tefa (producteur historique de Diam’s, Sniper, Vald ou encore Kery James.) Très vite, elle signe avec lui. Cette signature lui ouvre la cour des grands et elle se retrouve en featuring avec des artistes comme Lino ou Sofiane.

Chilla et Tefa

En 2017, elle sort Karma, son premier EP. Sur ce projet, on retrouve le morceau qui lui a ouvert les portes des grands médias : “Si j’étais un homme”. Titre, où elle se met  à la place des hommes afin de dénoncer les différentes infamies commises par la gente masculine. Le titre comprend aujourd’hui 15 millions de vues et plus de 3 millions de Streams. On peut aussi noter le titre “Sale Chienne” qui compte plus de 4 millions de vues, et qui dénonce les inégalités hommes-femmes. L’album est dans l’ensemble, énervé et plein de rage, et finalement très redondant.

Et l’album ?

Chilla Omniprésente

En 2018, et même si elle n’a pas sorti d’album, Chilla était partout. En effet, on a pu la voir dans le Cercle, dans les freestyles Règlements ou encore à de nombreux Planète Rap. Une véritable montée en puissance. On a aussi pu la voir sur de nombreux albums comme celui de Lord Esperenza avec le remix du Morceau Noir ou encore sur “je rap encore” le dernier album de Kery James. Elle continue sa lancée en 2019 avec comme coup d’éclat,  sa performance au Planète Rap de Roméo Elvis avec son Freestyle “Am stram Gram” qui comptabilise plus de 1 500 000 vues. 

Puis avec  son appariation dans le sublime Morceau “Nos souvenirs”, en featuring avec Jok’air, qui lui, a récolté plus de 1 600 000 streams.

MŪN.

Après une semaine de Planète Rap et des dizaines d’interviews. On a pu découvrir MŪN, son premier album.

Bien plus apaisé que sur Karma, le projet comprend 17 tracks et deux featuring (kalash et gros mo) qui font passer l’auditeur par de la trap et beaucoup de chants (exercice qu’elle maîtrise parfaitement). Ce mélange rend l’album bien plus agréable à écouter que le précédent. On y découvre une Chilla remplie de tristesse, de déception amoureuse, mais plus mature et calme.

Le projet de 56 minutes est globalement une réussite et une belle évolution pour celle qui est inexorablement présentée comme la relève du rap féminin. Entre rage et peine, la native de Suisse, semble avoir réussi à faire le lien entre ses différentes facettes.

Et maintenant ?

L’album s’est écoulé à 2146 exemplaires ce qui est son plus gros succès commercial. Elle sera en concert le 20 décembre prochain à La gaité Lyric à Paris

Paul Jobard 

Une réflexion sur “Rattrapage#3 Chilla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *