Rattrapages#2 : 13 block

Pourquoi ton pote crie FUCK LE 17 toutes les 5 minutes comme un gars atteint de Gilles de la Tourette ? Pourquoi ton pote balance des “merci Stavo pour les travaux” dès que tu l’aides ? Tu te sens perdu(e) dans ce monde qui veut à l’évidence pas de toi ?  Ne t’en fais pas cela est du à 13 block et c’est le moment d’effacer ton retard grâce au 2ème rattrapages !

 

Qui sont-ils ?

13 block est un collectif composé de quatre rappeurs originaires de Sevran(93) (Zed, Stavo, Sidikeey et Zefor).

Leurs influences viennent clairement de la trap d’Atlanta et de la drill de Chicago, même si eux se disent plus influencés par des artistes français comme la Mafia K’1 Fry, Seyfu ou encore Mac Tyer. Ils ont été souvent comparés au groupe américain Migos, au point d’être appelés “les Migos français” mais eux rejettent cette idée et répondent que le groupe a sa propre identité. Le crew est assez polyvalent dans leurs sons même si cela penche plus souvent vers la trap. Leurs thèmes de prédilections sont simplement leurs vies, la rue et ses aléas.

 

Comment ont-ils percé ?

13 block n’en est pas à son premier coup d’essai. En effet leur premier projet remonte à 2014. Il s’agit de XIII, une mixtape qui restera assez confidentielle au 93 et plus particulièrement à Sevran. Mais être populaire à Sevran signifie beaucoup, la preuve moins d’un an plus tard on les retrouve en featuring sur le très attendu “bruit de mon âme” de Kaaris. En 2016, leur second projet “ Violence Urbaine Emeute” ne les fera pas encore vraiment percer mais au moins bien connaître du milieu rap grâce à des titres comme Olaskrut ou LKTEB.

C’est à la rentrée 2017 que les choses deviendront réellement sérieuses pour 13 block avec le début de leur collaboration avec le beatmaker de génie Ikaz Boi. Ce dernier est responsable de missiles comme “On Est Sur Les Nerfs” de Joke ou encore “Nwaar is the New Black” de Damso. Avec lui en Avril 2018, le groupe sortira le projet “ Triple S”. Une véritable réussite installant le groupe comme le collectif le plus influant dans le milieu Trap. De ce projet naîtra de véritables classiques comme “Vide” qui comprend aujourd’hui plus 12 millions de streams ou encore Binks.

Et L’album ?

Un projet attendu : Après “Triple S”, le public attendait énormément le groupe. Les quatre compères de Sevran, l’avaient bien compris et ont pris leur temps. Mais ils n’ont pas laissé leur public sans rien puisqu’ils ont dévoilé respectivement les titres “Mood”, “Balayer”, “Gti Freestyle“, et “Zidane”. Les 4 morceaux ont fait que monter la Hype autour du groupe. 13 block  réalise un Freestyle Oklm “Faut que”, freestyle qui marquera les esprits.

C’est le 21 mars sur le Twitter du groupe que Blo est annoncé pour le 22 avril. L’annonce a lieu pendant leur semaine de Planète Rap. Semaine qui fut marquée par l’incroyable “Fuck le 17”, banger fou réalisé par Myth Syzer. Amis d’avant et petit cœur seront dévoilés par la suite.

Blo: L’album est globalement une réussite, on ne peut que constater des améliorations dans de nombreux domaines. Cela s’explique par le fait que le groupe se soit ouvert à de nouveaux beatmakers comme Junior à la prod et est resté avec celui qui a fait leur succès, Ikaz boi.Ce qui apporte des nouvelles sonorités au groupe.  L’album est plus profond que les autres projets que le collectif ont pu livrer jusqu’à maintenant, on voit qu‘ils ont fait ça comme un album, ils voulaient donc que cela soit plus “pro” que leurs projets d’avant qui étaient que des mixtapes. Cette nouvelle fournée sonne plus personnelle, plus intime, plus sincère d’une certaine manière. Le groupe n’hésite pas à évoquer ses déceptions comme dans le titre “ Ami d’avant” ou encore dans l’incroyable “3H36” composé par Strok. L’album sonne authentique et on comprend l’importance du changement qu’ils sont en train de vivre au fil des tracks. Blo, ce premier album est sans aucun doute le début de l’air 13 block sur la trap Française.

Et Maintenant ?

Les premiers chiffres de leur premières semaines ont été bons pour un premier album avec 7 500 ventes

On pourra retrouver 13 block à l’Olympia le 28 octobre 2019 et dans de nombreux festivals cet été.

Une réflexion sur “Rattrapages#2 : 13 block

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *