Rap or go to the league

Chainz et LeBron James. Enfants talentueux des quartiers devenus figures de proue respectées dans leur domaine : leur histoire est semblable en de nombreux points. Elevés par leurs mères célibataires, un avenir trouble mais une envie tenace de sortir de la rue. Dans un environnement où la misère est omniprésente. Il est facile d’emprunter la voie de la facilité mais les deux hommes, qui ont côtoyé de près drogue, armes et violence ont toujours été déterminé à réussir, restait à savoir dans quelle branche.  

Cover du 5e album studio de 2 Chainz : Rap Or Go To The League

Sport et musique

Comme un dilemme, le rap ou le sport. Les deux portes de sorties pour accéder à la vie de rêve et s’éloigner de la rue. Les deux univers sont intimant liés. Intégrer la NFL ou la NBA ou percer dans le rap représente l’objectif ultime, synonyme de réussite pour n’importe quel gamin des quartiers aux Etats-Unis comme dans le reste du monde. Le sport et la musique sont plus proche qu’il n’y parait. Pour se faire une place dans ses mondes très fermés, seules les exceptions font règle, et le travail, le “hustle” est primordial. Une mentalité unique et très spécifique, un esprit de compétition impitoyable qui veut faire croire que seul le meilleur sera récompensé se retrouve à la fois dans le rap et dans le sport. “Les rappeurs veulent devenir des athlètes et les athlètes veulent être des rappeurs”, disait LeBron James commentant son statut de directeur artistique du nouvel album de 2 Chainz. Après le cinéma, l’ouverture de son école dans sa ville natale, et d’autres engagements sociaux, ce nouveau chapitre dans la carrière du King en dehors des terrains n’a finalement rien de surprenant et prouve une nouvelle fois le lien intime mais évident entre les deux univers.  

L’album de 2 Chainz …

Chainz est l’exemple parfait de cet adage qu’il a choisi comme titre de son 5e album studio. Lui qui a eu une courte carrière universitaire de basketteur, a choisi le rap et est aujourd’hui, du haut de ses 41 ans, un artiste respecté presque unanimement parmi ses pairs. Rap Or Go To The League possède une liste de featurings impressionnante, preuve à la fois de l’impact et de l’aura du rappeur. On retrouve ainsi Lil Wayne, Kendrick Lamar, Travis Scott, E-40, Young ThugChance the Rapper et d’autres dont le plus surprenant : Ariana Grande. Sur le plan artistique, 2 Chainz délivre une prestation plutôt surprenante, assez éloigné de ce qu’il avait proposé sur Pretty Girls Like Trap Music, par moments se rapprochant des sonorités west coast (peut-être l’effet de LeBron le néo californien ?). 

… Les combats de LeBron

Cet album se démarque par la présence du sportif qui reste toujours l’une des personnalités les plus influentes du monde œuvrant énormément pour les minorités. Après avoir attaqué les propriétaires des franchises NFL, ou encore les échanges assez houleux autour du fameux “Shut up and dribble” et la réponse habilement mise en œuvre par Nike et LeBron James avec la campagne More Than an Athlete (plus qu’un athlète n.d.l.r) ou le documentaire produit par le joueur, et bien que le rôle précis de James sur l’album soit plutôt flou, il convient de penser que sa présence n’a d’autre intérêt que celui des communautés qu’il défend. Un double message qui veut à la fois mettre en lumière la triste réalité pour de nombreux afro-américain, dénoncer le manque d’opportunités auquel ils font face. Mais aussi prouver qu’un athlète peut exister en dehors de ses capacités à courir et sauter. 

LeBron James et le rappeur 2 Chainz en studio

think that we have brainwashed our kids in the Black community 
To think they can only be entertainersuh, and jocks. 
said, first of all, we can be doctorslawyersengineersteachersfire and policeman. 
And the truth of the matter isyou got a much better chance of bein‘ one of those. 
Then you do bein‘ in the NBA.” 

 

“Je pense que nous avons lavé le cerveau des enfants de la communauté Noire pour leur faire croire qu’ils ne peuvent être que des entertainers, ah et des sportifs. J’ai dit, tout d’abord, nous pouvons être docteurs, avocats, ingénieurs, professeurs, pompiers et policiers. Et la vérité est que, vous avez beaucoup plus de chance de le devenir que d’être en NBA” 

Chainz sur NCAA 

Jules Binnert

Une réflexion sur “Rap or go to the league

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *