Entretien avec Le Croc

Pépite du XIII arrondissement, Le Croc fait parti de ces rappeurs qui n’ont pas chaumé pendant le confinement où il a notamment sorti son ep “Croco Virus Adventure “. 

Entretien avec un rappeur a la grosse voix et au talent certain. 

Hello le croc, peux-tu te présenter pour ceux qui te ne connaissent pas ?

Alors moi c’est Le Croc j’viens de Paris dans le 13eme j’me suis fais remarquer avec mon morceau Baw sorti en octobre 2019 et cette semaine sortait mon nouveau single Baw 2 

Comment es-tu tombé dans le rap ?

J’ai toujours aimé la musique ! Ma mère m’en a fait beaucoup écouté quand j’étais petit, j’pense avoir commencé avec les délires entre potes

L’amitié c’est dur dans la musique

C’est quoi tes principales influences aujourd’hui ?

J’pense que le Sexion D’assaut c’est ma plus grande source d’inspiration, c’est l’un des groupe emblématique de ma génération. J’écoute presque que du rap fr. Aux states j’aime beaucoup NLE Choppa, Migos et trippie Red

Photo prise sur le clip de “Baw 2”

Le 6 mai dernier, au milieu du confinement, tu nous sors l’EP «  Croco Virus Adventure », tu peux nous parler un peu de sa conception ? 

L’EP Croco Virus Adventure regroupe les sons qu’on hesitait à sortir, on était passé à autre chose et j’trouvais ça dommage de pas les sortir. Le confinement a été un peu l’élément déclencheur de l’EP j’ai trouvé ça original de sortir un projet pour les abonnés, un projet cadeau. En plus j’avais un son avec Aketo qui était dans la palette, une belle occasion de le rendre publique !

Sur le titre « Drillance » tu ramènes Aketo, comment la connexion s’est faite ? 

Avec Aket ça s’est fait grave naturellement on s’est connu par Tunisiano avec qui j’ai un bossé quelques mois un soir j’ai ramené le morceau au stud, Y’avais pas d’ingé c’etais Aket qui devait me rec. Le temps que j’pose le premier couplet il avait fini d’écrire le sien ! Alors j’l’ai rec à mon tour et on y a passé la nuit !

On voit que t’es très éclectique au niveau des prods, sur quoi tu te sens le plus à l’aise finalement et pourquoi ? 

J’aime toucher à tout mais j’pense que la trap est ce qui me va le mieux. J’ai déjà prouvé avec ce genre de titre comme sur Baw ou Guette ma story, le public me connait surtout pour ça ! J’suis à l’aise et ça me vient de manière naturelle

Dans l’EP tu parles beaucoup de trahison et d’amitié, c’est quoi ta vision de la fraternité finalement ? 

L’amitié c’est dur dans la musique, j’pense que même dans les grandes fraternité la jalousie c’est un peu ce qui les gangrène. J’me suis fais tordre par des proches très tôt, pour du rap et pour d’autres raisons, mais c’est surtout psychologiquement que ça t’atteint t’es seul, tu gamberges mais au final ça forge. Derrière j’ai bossé deux fois plus et ça a porté donc j’y vois surtout du positif

C’est quoi la suite maintenant pour toi ? 

La suite pour moi c’est des singles à gogo et un big projet en préparation ! On essaye de l’bosser à notre image et d’en dégager c’qui nous représente le plus !

Paul Jobard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *